Acheter un bien immobilier et bénéficier d'avantages fiscaux

SCPI résidentielle : ce qu’il faut déclarer aux impôts

Comme tout placement financier, le recours à un investissement en SCPI résidentielle est soumis à des impositions et à des taxations. Vous devrez donc être vigilant quant aux sommes qui vont vous être redistribuées afin que vous ne changiez pas brutalement de catégorie d’imposition. Chaque société de gestion de SCPI a un service associé et en ayant acquis des parts d’une SCPI vous aurez un accès illimité à ce service. Vous pourrez alors trouver un accompagnement personnalisé concernant votre fiscalité relative aux parts de SCPI que vous détenez. Vous recevrez à l’approche des déclarations d’impôts une notice explicative correspondant à ce que vous devez déclarer. En effet, vous aurez un accompagnement à chaque étape importante et ce, année après année.

Les revenus fonciers

Vous percevrez dans un premier temps des revenus fonciers. Ces derniers étant le versement des loyers perçus au prorata de la somme que vous avez investie en parts. Dans la mesure où les biens sont multiples, le risque d’absence de loyer est dilué.

Investir dans l'immobilier

Si vous avez emprunté pour acquérir vos parts de SCPI résidentielle, les intérêts d’emprunt sont déductibles des revenus fonciers que vous aurez perçus. L’imposition sur ces sommes sera donc moins importante. Avec les taux très bas d’emprunts, il est souvent conseillé d’avoir recours à un emprunt pour acquérir ces parts.

Les revenus financiers

Les revenus financiers d’une SCPI sont quant à eux issus de placements que la société de gestion de la SCPI auprès de laquelle vous êtes associé aura fait avec les excédents de trésorerie.  Ces revenus financiers sont également à faire figurer sur vos avis d’imposition. Ils sont soumis au barème d’impôt sur le revenu et des prélèvements sociaux doivent être déduits à hauteur de 19 %.

Selon la durée de détention des parts de la SCPI, vous pourrez avoir droit à des abattements fiscaux sur le taux d’imposition et sur les prélèvements sociaux.

ch be lu ca